8 Façons De Mieux Produire Du Cannabis Pour L'extraction

8 Façons De Mieux Produire Du Cannabis Pour L’extraction

“… Faire pousser des plantes est aussi simple et aussi compliqué que faire le compromis entre donner à la plante ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin ”.

 —– Meurig Murray, Directeur de la Culture chez Stewart Farms  

Un vieux dicton dit « On récolte ce que l’on sème » et lorsqu’il s’agit de produire du cannabis pour l’extraction, le dicton s’avère juste, car la qualité des soins qu’un cultivateur donne à ses plants de cannabis se traduira par le produit final.

8 Façons De Mieux Produire Du Cannabis Pour L'extraction -
Certains des produits populaires de cannabis; Huile de CBD, biscuits et bonbons – Crédit: Freepik Stock Photos

Parmi les produits à base de cannabis les plus recherchés figurent l’huile de cannabis, les capsules, les chocolats, les boissons et les produits de soin de la peau – la qualité de chacun dépend grandement de l’huile extraite des plantes de cannabis. Ainsi, les producteurs sont plus intéressés par la qualité et la quantité d’huile qu’ils peuvent extraire de leurs plantes.

Les Maîtres cultivateurs Meurig Murray et James Curran partagent huit façons de mieux produire du cannabis pour l’extraction de vos plants de cannabis lors de leur conférence « Du sol à l’huile : comment aligner votre chasse phénotypique avec buts d’extraction » au Growers Source Expo. Englobant les aspects techniques et pratiques, les conseils ci-dessous pourraient être la réponse à l’un des problèmes auxquels vous pouvez être confronté en tant que producteur.

1. Définissez votre marché cible

 “Pourquoi vous faites de l’extraction ? » James a posé cette question générale et a demandé pour quel marché vous produisez du cannabis – médical, jeune public ou personnes âgées de 60 ans et plus ?

“ [Le marché cible] déterminera l’extraction… [et] orientera votre stratégie de culture. ”

— James Curran, Spécialiste en Production/ Extraction

Plusieurs types de produits à base de cannabis sont disponibles et ils ont leurs propres consommateurs cibles. En mars 2020, Headset a révélé le comportement d’achat des consommateurs de cannabis. Plus de la moitié des acheteurs de cannabis sont des jeunes, qui préfèrent les stylos à vapeur et sont moins portés sur les fleurs de cannabis parmi les générations. Ils ont également constaté que les hommes sont plus susceptibles d’acheter du cannabis et qu’ils dépensent un peu plus que les femmes. Il a également été constaté que les femmes préféraient les produits contenant du CBD à ceux contenant du THC. De ce fait, la connaissance de vos consommateurs orientera le cours de votre culture et de votre extraction. 

2. Cultivez votre plante selon votre produit cible

Cannabis-infused Bath Bomb exploding onto cannabis cosmetic | Credit: @stewartfarms.life
Échantillon de bombe de bain infusée au cannabis explosant sur un cosmétique au cannabis – Crédit : @stewartfarms. Life

Avoir à l’esprit le but de la culture, vous aide en tant que producteur à bien planifier votre stratégie de culture et d’extraction. Meurig dit qu’il pense toujours client pour lequel il veut produire et à quelle fin ce dernier l’utilisera.

“ Faire une sélection éclairée nécessite une connaissance du cultivar que vous allez produire et comment il se retrouvera dans votre emballage final. ”

—– James Curran, Spécialiste en Production/ Extraction

Il existe différents produits à base de cannabis avec des exigences différentes, telles que la teneur en terpènes et en cannabinoïdes, et une variété est plus appropriée pour un produit qu’un autre. Il existe trois grands groupes de variétés : indica, sativa et hybride. Ces variétés nécessitent des stratégies et des conditions de culture différentes. Savoir quel produit viser vous aidera à décider quelle variété et quelles conditions de culture vous devez assurer.

3. Choisissez la meilleure méthode d’extraction

A Rotary Evaporator (also called as “rotavap” or “rotovap”) is a device used in labs for the efficient and gentle removal of solvents from samples by evaporation.
Un évaporateur rotatif (également appelé « rotavap » ou « rotovap ») est un appareil utilisé dans les laboratoires pour éliminer efficacement et en douceur les solvants des échantillons par évaporation. – Crédit : Canva Stock Photos

Différents produits nécessiteront différentes souches et différentes méthodes d’extraction. Delta Separation a décrit les différents types de méthodes d’extraction, comment les utiliser et pour quel(s) produit(s) chaque méthode est la meilleure dans Le Guide Ultime De L’extraction De L’huile De Cannabis.

En général, les extractions peuvent être classées en extractions à base de solvants et sans solvants. L’extraction à l’éthanol est utilisée pour acquérir du brut qui peut être traité ultérieurement et utilisé pour les vapoteurs, les produits comestibles, les teintures, les gouttes sublinguales et les topiques. L’extraction de CO2 est la meilleure pour les produits alimentaires à base de cannabis et a un niveau de pureté élevé lorsqu’elle est traitée correctement et a très peu de graisses et de cires présentes dans le brut. L’extraction d’hydrocarbures est utilisée pour les produits à tamponner tels que la cire et le BHO. Les huiles végétales peuvent également être utilisées comme une alternative peu coûteuse pour ceux qui aiment le bricolage, mais le produit n’est pas aussi puissant ou polyvalent que ceux extraits par d’autres méthodes. Les méthodes sans solvant incluent la séparation mécanique à l’eau glacée, le pressage à froid, le pressage à la colophane et le pressage au kief. Ces méthodes sont souvent utilisées sur des fleurs de la plus haute qualité et produisent souvent la résine la plus fine lorsque la génétique appropriée est utilisée. James explique que les terpènes sont principalement perdus dans l’extraction à l’éthanol et que les plantes grasses sont les meilleures pour l’extraction au butane pour un rendement élevé en terpènes. Il faut donc choisir la bonne méthode pour les souches dont on dispose.

James, en tant qu’extracteur, dit qu’il sait pour quel type de produit ses plantes seront bonnes juste en les touchant. Il touche les bourgeons et les pince entre ses doigts. Il note la sensation de texture après s’être frotté les doigts.

“ Donc, si vous souhaitez un profil terpénique d’un cultivar et que vous souhaitez fabriquer un produit d’extrait artisanal, vous risquez de sacrifier les rendements si vous ne connaissez pas certaines propriétés sur cette plante avant de tester ou d’essayer un processus d’extraction. ”

James Curran, Spécialiste en Production/Extraction

4. Soyez conscient des marges bénéficiaires

La marge bénéficiaire vous indique à quel point votre produit ou votre entreprise est rentable. Pour le calculer, obtenez d’abord la valeur de votre revenu net en soustrayant le total de vos dépenses d’entreprise de votre revenu total. Divisez ensuite le revenu net par le revenu total. Le quotient est votre marge bénéficiaire. Vous pouvez calculer votre marge bénéficiaire ici

Il existe plusieurs façons d’augmenter votre marge bénéficiaire, et l’une d’entre elles consiste à planifier stratégiquement vos méthodes de culture et d’extraction. Meurig souligne l’importance d’être conscient de vos marges bénéficiaires lors du choix des bonnes méthodes d’extraction et des bons cultivars.

Be mindful Be mindful of profit marginsof profit margins

“ Si vous extrayez [un concentré de mauvaise qualité]… vous commencez à réduire [le] processus de culture pour obtenir cette cote de produit de haute qualité que nous attendons tous, ce qui à son tour affecte votre marge bénéficiaire. ” 

Meurig Murray, directeur de culture chez Stewart Farms

5. Ajustez les conditions de croissance en fonction de la variété

Cannabis-Air-Flow-Ventilation-4-1
La ventilation joue un rôle important dans la croissance pour produire du cannabis pour l’extraction, car une bonne circulation de l’air sur les plantes aide à les garder en bonne santé. – Crédit : Canva Stock Photos

Les quatre principaux groupes de variétés de cannabis sont indica, sativa, hybride et le moins commun, ruderalis. Ces souches ont des caractéristiques et des exigences de croissance différentes. Par exemple, l’indica peut survivre à des conditions difficiles et sèches en raison de son origine. Elles poussent plus vite que sativa et produisent plus de fleurs. Les cultivateurs de pays aux hivers courts préfèrent les produire plutôt que la variante sativa. Elles sont également meilleures si vous envisagez une culture à l’intérieur.

Biofloral BannerAd horizontal 2 - French

Meurig souligne comment il ajuste le débit d’air de son installation pour un cultivar donné. Il explique que les sativas préfèrent des environnements plus chauds, plus humides, avec un flux d’air plus doux par rapport aux indicas.

« Je trouve que différents cultivars ont différents types d’environnements de circulation d’air. »

— Meurig Murray, directeur de culture chez Stewart Farms

Vous ne savez pas par où commencer ou continuer votre processus de culture ? Voici une collection de guides de culture de Canna et I love growing marijuana.

6. Choisissez la souche adaptée à votre établissement

Meurig Murray Stewart Farms French

“ Donc, votre sélection de plante à plante devrait être basée sur ce que votre emplacement de culture peut gérer, sachant que vos pressions des maladies et des ravageurs dans votre installation sont énormes ‘’

— Meurig Murray, directeur de culture chez Stewart Farms

Connaître la force de votre souche en fonction de sa génétique est important pour choisir les bonnes plantes pour votre installation. Les agents pathogènes et les parasites comme les thrips asiatiques et l’oïdium peuvent affecter votre temps de croissance et la qualité de vos plantes. Meurig dit que la plupart des producteurs sélectionnent des finisseurs de six à neuf semaines pour un délai d’exécution rapide et le moins de susceptibilité aux maladies. À côté, il ajoute que les finisseurs de 12 à 18 semaines ont des prix plus élevés en raison du niveau d’entretien de la culture effectué pour cela par le producteur. Il recommande également d’effectuer des recherches sur les souches car vous ne pouvez pas simplement planter et vous attendre à ce que vos souches réussissent quoi qu’il arrive.

Picture of trichomes – Iranian OG Kush strain being tested for areoponic and RDWC system and techniques – Credit: Meurig Murray
Photo de trichomes – Souche iranienne OG Kush testée pour le système et les techniques aréoponiques et RDWC – Crédit: Meurig Murray

« Ne vous contentez pas de filer les noms de vos souches, filez aussi les effets de la souche. »

—Meurig Murray, directeur de culture chez Stewart Farms

7.  Pour mieux produire du cannabis pour l’extraction, touchez vos plantes

James, en tant qu’extracteur, dit qu’il sait pour quel type de produit ses plantes seront bonnes en les touchant. Il touche les bourgeons et pince un bourgeon entre ses doigts. Il note la sensation de texture après s’être frotté les doigts.

Touch Your Plants - James Curran

« Si c’est gras, mais comme, extrêmement gras, aqueux, tout comme ça, c’est une grande quantité de terpènes solubles dans l’eau et cela ne finira pas bien vers l’extraction glacée »

—– James Curran, Spécialiste en Production/ Extraction

Il poursuit qu’une sensation grasse avec une quantité élevée de terpènes est plus appropriée pour une extraction d’hydrocarbures au butane car le solvant butane sera capable d’extraire tous les terpènes de la plante. D’un autre côté, l’extraction de hasch glacé est la meilleure pour les plantes qui ont «une texture granuleuse presque semblable à celle du sable». Meurig ajoute que la plupart des plantes qui sont bonnes pour l’extraction et la production d’hasch sont généralement grandes et hautes (sept pieds et plus).

8. Avoir une plante désignée de destruction sensorielle 

S’il est important de toucher vos plantes pour connaître la meilleure méthode d’extraction, vous ne pouvez pas toucher toutes les plantes à grande échelle. Les bourgeons peuvent être écrasés et pourrir lorsque vous touchez souvent vos plantes. Pour une monoculture, Meurig conseille de désigner une plante de destruction sensorielle, dont vous testerez le gras ou la texture.

Ces expériences de James et Meurig montrent que les compétences et la stratégie sont toutes deux importantes pour mieux produire du cannabis pour l’extraction en tant que cultivateurs. Connaître votre destination peut vous aider à planifier et à naviguer dans votre processus de culture, de la terre à l’huile.

Regardez la session de James et Meurig au Growers Source Expo ici. 

Crédits d’image en vedette : Canva Stock Photos


The Grower's Source Logo

Vous voulez continuer la discussion?

Connectez-vous à l’application Growers Source pour poser une question à notre groupe d’experts ou pour lire les derniers commentaires sur ce sujet.

You can also engage your fellow mVous pouvez également engager vos collègues maîtres et cultivateurs amateurs sur de nombreux autres sujets liés au cannabis sur votre application Growers Source.

The Grower's Source - Mobile

SE CONNECTER

Connectez-vous et maintenez des relations entre vous et les autres producteurs canadiens de l’industrie du cannabis.

COLLABORER

Surmontez les défis avec vos collègues producteurs, apprenez, développez des connaissances collectives et un avantage concurrentiel mondial.

CULTIVER

Cultivez mieux, visez la durabilité, la qualité et la rentabilité..


Biofloral-Leading-Canadian-Wholesaler-for-Commercial-Growers-and-Retailers
Biofloral-Leading-Canadian-Wholesaler-for-Commercial-Growers-and-Retailers
Canna - Leading-Canadian-Wholesaler-for-Commercial-Growers-and-Retailers

Related Articles